mon blog-notes!

12 novembre 2014

D'un genre à l'autre...

Quand vous terminez un livre, est-ce que vous enchaînez directement avec le suivant? ou bien vous savourez encore un peu la rencontre avec les personnages que vous devez quitter? Moi quand je referme un livre, je suis quelques temps encore dans l'histoire, à penser aux personnages, à ce qu'ils ont dit ou fait...mais parfois, trop contente d'avoir enfin fini, j'enchaîne avec un autre, toute contente de repartir à l'aventure...c'est ce que j'ai fait avec ces deux livres...

Après Olivier Adam, il me faut toujours du lé-ger (lol) alors celui-ci se prêtait très bien à l'occasion:

SAM_1975

 

3000 façons de dire je t'aime de Marie-Aude Murail. Il me semble que je n'avais plus lu Marie-Aude Murial depuis Miss Charity. Chloé, Bastien et Neville sont en cinquième et leur professeur de français leur fait découvrir le théâtre: révélation. Mais ce n'est que 6 ans plus tard qu'ils vont consacrer toute leur énergie à préparer le concours d'entrée au Conservatoire de Paris, aidé par leur professeur d'art dramatique, Mr Jeanson. Nous avons en Chloé la jeune première romantique, en Neville le héros tragique et en Bastien le valet de comédie. Et entre eux, une très jolie histoire d'amitié-amour qui se noue...

J'ai beaucoup aimé ce roman parce-qu'il a réveillé mon goût pour le théâtre et m'a fait relire Lorenzaccio et Le Mariage de Figaro, que je n'avais pas ouvert depuis euh...10 ans?? Cela va de paire avec l'univers de la prépa quelque peu évoqué à travers Chloé (souvenirs...). J'espère que ce livre donnera envie au jeune public (je pense à mes 3èmes, à mes 2ndes!!) de se pencher sur ces beaux textes et que la belle amitié entre ce trio et Jeanson résonnera en eux comme elle a résonné en moi

"Un baiser, mais à tout prendre, qu'est-ce? / Un point rose qu'on met sur l'i du berbe aimer" (Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac)

SAM_1976

J'ai enchaîné avec Chambre 2 de Julie Bonnie. Celui-là, je voulais le lire depuis sa sortie...mais je ne l'offrirai pas à ma collègue enceinte de son 1er enfant. L'auteure nous raconte la maternité, la grossesse, par les tripes, le corps et l'instinct. La vie, la mort. Univers radicalement opposé au théâtre, même si la narratrice fut une danseuse nue...mais elle est maintenant une auxiliaire de puériculture qui se perd. Son lieu de travail est la maternité, lieu où la femme devient mère, lieu d'amour mais aussi de douleur, de folie, de drame. Une lecture percutante pour celle qui a déjà enfanté...je ne sais pas si j'aurais aimé lire cela avant d'avoir mon 1er enfant, quoique...on ne nous dit pas assez qu'une grossesse, ce n'est pas rose, loin de là...et la narratrice a une façon bien à elle de comprendre les bébés, loin de l'univers hospitalier froid et rigide "moi j'écoute la peau. la peau livre les secrets. (...) Laissez parler votre peau  et laissez la peau du nouveau né vous répondre. Vous entendrez une sontate de peau."

"elle réalise, là, sous mes yeux. C'est moi qui ai posé le bébé sur elle. Elle rit et elle pleure. Je la vois tomber amoureuse" 

 

3000 façons de dire je t'aime, Marie-Aude Murail, éditions Ecole des Loisirs

Chambre 2, Julie Bonnie, éditions Pocket

Posté par a_meli_melow à 21:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


07 novembre 2014

Il vaut la peine,

le dernier Olivier Adam.

SAM_1972

j'ai eu la chance de l'écouter en interview au Livre sur la Place à Nancy...beaucoup de ce qu'il a dit a raisonné en moi, bref l'auteur correspond à l'idée que je me suis faite. L'interview tournait bien entendu autour de son nouveau livre, que je n'avais pas encore lu alors - mais que je me suis empressée d'acheter...un Olivier Adam double toute ma PAL, voilà.

 

Je suis étonnée par les mauvaises critiques qu'il a pu reçevoir...moi je le dis bien net: j'ai aimé, Peine perdue est mon préféré, juste derrière Des vents contraires. On dit de ce roman qu'il est trop misérabiliste, trop noir,trop pessimsite. Alors oui, je m'attendais à être un peu déprimée en le lisant comme avec Les Lisières...mais en fait, non. Certes ce n'est pas Antoine au pays des bisounours, car Antoine se fait fracassé la tronche et se retrouve dans le coma et une tempête dévaste le littoral de la station balnéaire...mais autour d'Antoine gravitent 21 personnages, avec leurs histoires, leurs tentatives de s'en sortir. Entre les personnages, il y a de l'amour, de la tendresse (deux petits vieux qui s'aiment, l'amour de la fille pour sa mère, l'amour entre frère et soeur, l'amour pour un fils, un ami, l'amour sans limite d'une jeune fille pour son petit copain...)et le salaud n'est pas sûr de gagner à la fin. J'ai beaucoup aimé la construction du roman, chaque personnage à chaque chapitre, découvrir quel lien il a avec l'histoire. On a dénoncé aussi que Adam enchaîne les clichés: je pense surtout qu'il joue avec et nous montre que si, les clichés ça existe bel et bien (et on ne le voit que trop autour de nous...)

(Et puis nous sommes prévenus, il s'agit d'un roman noir: on est magistralement servi jusqu'à la fin.)

Et surtout il y a le style d'Olivier Adam, ses longues phrases comme des pensées qui tournent dans la tête des personnages, ses descriptions qui nous font à chaque fois sentir le vent en plein face...je reste fascinée par son travail d'écriture.

"Et l'esprit se grippe d'être repu. Il ne lui convient que d'être affamé"

 

Peine perdue, Olivier Adam, éditions Flammarion

 

Posté par a_meli_melow à 17:22 - Commentaires [2] - Permalien [#]

05 novembre 2014

Petit challenge pour l'hiver...

challengecoldwinter14

Je suis tombée sur ce challenge chez elle et tout de suite l'idée m'a plue: le but est de piocher dans sa PAL existante des livres en rapport avec l'hiver (de près ou de loin), des livres que l'on souhaite plutôt lire avec une bonne tasse de thé bien chaud sur son canapé douillet. Les inscriptions se font sur ce blog ci, Et en plus elle lit jusqu'au 14 novembre. Le challenge débute le 15 novembre et se clôture le 28 février, il s'agit donc de lire sa séléction dans le temps imparti.

Voici donc ma petite PAL d'hiver:

  • Avant d'aller dormir, S.J Watson (enfin je le lirai celui-ci!!)
  • La Belle et la Bête, Madame de Villenuve (une version que je n'ai pas lue, j'ai hâte...)
  • Le vase où meurt cette verveine, Frédérique Martin (je pense que celui-ci a le moins de rapport avec l'hiver...mais j'ai envie de lire cette histoire au chaud, je sens que je vais pleurer...)
  • Les brumes de Riverton, Kate Morton (ici c'est le titre qui a guidé mon choix)
  • Nouveaux contes de Noël, Anne Perry (là, une évidence, encore faut-il le lire à la bonne période ^^)

Je n'ai choisi "que" 5 livres pour toute cette période car je compte aussi lire autre chose, cela me permettra d'alterner, et aussi car ce sont ceux qui collaient le plus au thème, le but n'étant pas d'alourdir sa PAL en achetant des livres pour les lire cet hiver (ah bon?, flûte alors!!) mais de faire baisser sa PAL existante (vous savez, la tour de Pise que j'ai chez moi...)

Alors, ce challenge, ça vous dit aussi?

Posté par a_meli_melow à 20:50 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

23 octobre 2014

Vive les "muchachas" ?

 

J'ai lu cette trilogie cet été, et il fallait quand même que j'en parle...j'avais entendu que K.Pancol sortait un nouveau livre mais quand j'ai su que cela parlait de Gary et Hortense, alors je l'ai acheté et lu illico presto... j'avais englouti lu toute la 1ère trilogie (les crocos, les tortues et les écureuils, toussa toussa...) et il m'avait semblé que la saga prenait une fin accpetable. Mais nous permettre de connaître l'avenir d'Hortense, ça c'est chouette...enfin, c'est vite dit.

P1060623

1er opus: Y a pas beaucoup d'Hortense dans celui-là...on apprend surtout l'histoire de Stella...quel rapport avec Joséphine, Hortense et le reste de la clique, on comprendra, on devine qu'il y a quelque chose...Mais l'histoire de Stella ne m'a pas plu, les personnages sont des têtes à claques, mais Mme Pancol sait y faire et on finit le livre en voulant quand même savoir la suite.

2ème opus: ah, je retrouve Hortense (oui, j'aime bien Hortense moi)mais c'est surtout le personnage de Calypso qui m'interesse et me plaît...on retrouve aussi Shirley (j'avoue que j'ai du farfouiller dans mes souvenirs pour me rappeler de son histoire...). Sinon, j'avoue qu'il ne m'a pas laissé un souvenir impérissable, juste une bonne lecture qui nous ammène vers le tome 3.

3ème opus: on a la fin de l'histoire avec Stella, les têtes à claques en prennent pour leur grade...mais pour Hortense et Gary...ben tu n'es pas plus avancée ma bonne dame! Je pensais tenir l'ultime tome, être récompensée pour avoir lu (421+405+610(!!!)pages)1436 pages...c'est que Mme Pancol en a sous le coude, elle sait nous faire mariner ;-)

Bref, la plume de Pancol est toujours aussi plaisante, même si finalement, je trouve que les Muchachas ne sont pas à la hauteur des crocos, tortues, écureuils et cie, dont l'histoire est vraiment plus palpitante et originale. 

Et conseil d'amie lectrice: désolée, mais il faut engloutir lire les crocos, tortues et écureuils et cie AVANT les Muchachas parce qu'on retrouve les personnages tels quels (dans leurs jus quoi) et l'auteure ne nous donne pas beaucoup de rappel de leur passé (même moi j'ai du me creuser un peu les méninges pour m'y retrouver...)

Et si vous avez tout lu aussi, quel est votre personnage préféré?

"C'est tellement bien d'être soi (...) Les gens veulent toujours plaire aux autres plutôt que de se plaire à eux-mêmes. C'est alors que les ennuis commencent." Hortense

Muchachas, 1, 2, 3  Katherine Pancol Edition Albin Michel

Posté par a_meli_melow à 08:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

21 octobre 2014

Contre Coups...

 

P1060622

Une lecture qui n'était pas prévue, le livre n'a même pas eu le temps d'atterrir sur ma PAL...je dois faire un petit aparté qui explique comment ce livre s'est retrouvé entre mes mains, car comme ça, je ne l'aurai jamais ouvert: j'ai découvert il y a peu le blog de Margaud (et sa chaîne, car sur Youtube, on peut parler de livres et ça, je ne m'y attendais pas - fille de l'âge de pierre que je suis -), je me suis beaucoup promenée sur son blog et dans ses vidéos (son enthousiasme est très communicatif et m'a ouvert d'autres horizons littéraires - ok, j'arrête avec mes parenthèses, on aura l'occasion d'en reparler), j'ai vu qu'elle consacrait un article et une vidéo à Contre coups...et ç'est tout. Mais j'ai eu l'occasion d'avoir ce livre entre les mains en librairie, de pouvoir m'asseoir et commencer la lecture, comme ça, par curiosité....et je l'ai acheté, et je l'ai lu presque d'une traite.

Un livre à lire. Absolument.

Matthew a 19 ans et a perdu son frère Simon une dizaine d'année plus tôt. Matthew aimait Simon, avec toutes ses particularités, car Simon n'était pas un enfant comme les autres... Puis il commence à entendre la voix de Simon, partout...et son contrôle de la réalité bascule vers la schizophrénie.

Les mots et le style de l'auteur ne nous donnent pas l'impression d'être en plein délire, dans les pensées d'un fou, non...la frontière avec le réel est tellement mince, que parfois on s'y perd. Matthew est tellement objectif face à la maladie parfois, même s'il se qualifie d'égoïste...il veut juste écrire "son" histoire", pour avancer dans sa vie. Il tente de "tout déplier avec précaution, pour [se] rappeler comment replier en cas de débordement" mais je le trouve toujours juste, tellement conscient de son état parfois comme lorsqu'il nous dit: "j'ai dix-neuf ans et la seule chose que je maîtrise encore un tant soit peu dans mon univers, c'est la façon de raconter cette histoire. Alors je ne compte pas déconner." Matthew se soucie du fait que le lecteur le suive, dans son délire comme dans sa lucidité, car "lire, c'est un peu comme halluciner". (et là, cette phrase te donne à cogiter sur l'acte même de lire!)

 

Ce roman n'est pas larmoyant, juste poignant, parce-que tout sonne juste, du milieu hospitalier aux parents de Matthew, et les mots sont toujours bien choisis, percutants.

Contre Coups, Nathan Filer, éditions Michel Lafon

Posté par a_meli_melow à 09:16 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,



20 octobre 2014

Reprendre le fil...

Je renoue avec mon petit blog par le fil rouge que je veux lui donner: la lecture. J'ai supprimé les autres articles, ne gardant que ceux parlant des livres ou ceux qui me sont importants. Ecrire sur mes lectures est ce qui me manque le plus et se sont les articles que jaime le plus rédiger. Pour les petites choses du quotidien que je souhaite fixer et partager, il est vrai qu'il y a Instagram (le tueur de blogs)et cela me suffit...mais sur IG, impossible de parler en détails des livres, l'interface du blog permet quand même de s'étaler plus longuement (je ne pense pas que beaucoup de personnes aiment voir une tartine de texte dans leur fil d'abonnés IG...)

 

Et puis cela va me motiver à m'occuper sérieusement de ma PAL, qui, comme un jardin abandonné, s'est mise en friche et a poussé (oui oui, toute seule! ^^)

20141020_144321

Comme source de motivation également, j'ai découvert de nouveaux blogs (et même une chaîne Youtube, dingue!!) qui m'ont redonné cette envie non pas de lire mais de partager à nouveau mes lectures. Il est vrai que pour ma part, la lecture de blogs nourrit mon blog...

 

Pour finir, Delphine m'a taguée et quoi de meilleur pour remettre un orteil pied dans la blogo que de parler de 3 choses positives de ma journée:

  • j'ai écrit un article pour mon blog
  • je vais me défouler au sport
  • et finir enfin mon boulet pavé en cours

 

Merci Delphine d'avoir pensé à moi!

 

 

 

Posté par a_meli_melow à 15:31 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

27 avril 2014

De l'influence de la littérature sur nos existences...

Un beau fil rouge pour mes dernières lectures!

SAM_1658

 

Je n'ai pas pu resiter à l'achat du dernier Ian McEwan: une hstoire d'amour sur fond de guerre froide ne peut me laisser indifférente! Serena est une lectrice compulsive mais fait une licence de maths à Cambrige qu'elle réussi moyennement...une 1ère histoire d'amour la ménera au MI5 où elle devra infiltrer l'univers d'un jeune auteur prometteur, Tom Haley, dont elle va tomber amoureuse...et si rélité et fonction ne se mélangeraient-elles pas?

Une jolie intrigue et j'ai surtout bien aimé la fin mais le roman est plein d'allusions historiques et sociétales d'une Angleterre en plein guerre froide dans les années 70 et beaucoup de noms m'échappent, pareil, ne connaissant pas l'Angleterre, je n'ai aucune conivence avec les noms de rues et de lieux cités et décrits. Mais oui, pour cette histoire d'amour, j'ai accepté le dépaysement ;-)

SAM_1840

 

Alors là, petit bijou, un livre que je vais offrir tout autour de moi: un garçon de 13 ans découvre Marcel Proust par amour et va partager avec sa mère une grande complicté autour de la recherche du Temps perdu qui va s'étendre même à tout le village...un petit roman mêlant tendresse et tristesse, fiction et réalité qui se lit d'une traite, que vous aimiez Proust ou pas.  Après je me suis un peu replongée dans Du Côté de chez Swann pour retrouver ce "petit goût du morceau de madeleine trempé dans le tilleul que [lui] donnait [sa] tante" et qui déclencha en lui la remontée de tant de souvenir...

SAM_1848

 

 

 

SAM_1835

Je rajoute ici ma dernière lecture, même si nous avons l'inverse: Annie Ernaux veut tenter de faire de son vécu un livre, et nous offre une autobiographie à la fois personnelle tout en restant distante (il n'y pas de "je" mais le pronom "elle") et surtout collective: son vécu s'imbrique dans un "nous" collectif qui s'étend des années après-guerre jusqu'au début des années 2000. Les fils directeurs sont la description de photos d'elle et des repas familiaux qui ponctuent les années qui passent. Le style est très neutre, les mots et les descpriptions s'enchaînent, pas de chapitre, mais des grands et des petits paragraphes. Au début, je me suis dit que je vais trouver ça un peu rébarbatif et bien non, Les Années m'ont touchées, je me suis retrouvée "On s'étonnait de se trouver ici, d'avoir eu ce qu'on avait désiré, un homme, un enfant, un appartement", j'ai retrouvé des souvenirs de ma famille...quand on lit Les Années, on ne peut que se demander: comme le temps file, quel recul ai-je sur les évènemens, sur ma vie, sur l'histoire qui est en train de s'écrire? quels seront les visages que mes enfants vont connaître et pas moi? Le progrès peut-il encore autant s'emballer comme il l'a fait entre 1940 et 2008? "Plus on était immergés dans ce qu'on disait être la rélaité, le travail, la famille, plus on éprouvait un sentiment d'irréalité"

Posté par a_meli_melow à 15:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

14 mars 2014

Ce livre avec ce chat au bonnet péruvien...

oui, vous voyez bien de quel roman je parle non?...

SAM_1757

 

Moi, je serai allégrement passée à côté de ce roman à cause de sa couverture: parce-que ce chat, avec son bonnet péruvien, non, ça ne me disait pas du tout...et puis le titre, encore moins (je ne vois toujours pas trop le rapport d'ailleurs, mais passons...)

Mais les critiques pour Demain j'arrête étaient élogieuses et en décembre, je suis tombée sur cette édition limitée: le chat a été relooké, et avec un bonnet de papa noël, je sais pas, ça passe mieux...

Et le roman en lui-même alors? c'est quoi cette histoire de chat?? Alors pas du tout, il s'agit de Julie, gaffeuse née (et qui n'aime pas les chats), qui raconte avec un sacré sens de l'humour sa rencontre avec son nouveau voisin, Ricardo Patatras...Le nom est ridicule mais l'homme drôlement beau: s'enchaîne des aventures rocambolesques pour Julie, où elle va apprendre à se connaître et surtout se rapprocher de Ric.

Oui, j'ai beaucoup gloussé car l'humour de Julie me correspond bien, puis au fil des pages, l'humour cède quand même la place à l'aventure (mais que cache donc Ric???!!)

Au final un chouette moment de lecture, merci d'avoir relooké le chat! ^^

(et les autres bouquins de Legardinier, ils sont comment?? je dois passer outre le chat aussi??)

Posté par a_meli_melow à 15:12 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

13 février 2014

Mise à jour....

Bon, demain c'est le 14 février, la fête des z'amoureux toutcatoutca...mais c'est aussi la fin du challenge amoureux chez l'Irrégulière.... et régulière, je ne l'ai pas été dans ce challenge, pourtanr très chouette...Je l'ai perdu un peu de vue et du coup, je n'ai pas forcément associé mes lectures de 2013 avec les catégories que je m'étais fixée...

Je mets quand même à jour ma participation:

1. "Dernier amour" : La Splendeur de la vie (Die Herrlichkeit des Lebens) de Michaël Kumpfmüller
2. Amour trahi :  La femme infidèle de Philippe Vilain et La liste de mes envies de Grégoire Delacour

Je m'étais arrêtée là donc! 

Je complète par 

3. "Liaisons dangereuses:" Nous sommes cruels de Camiile de Peretti dont je vous ai déjà parlé

Je rajoute La Garconnière d'Hélène Gremillon pour la catégorie "Amour trahi"

Et j'ajoute (en vitesse!) une 4ème catégorie: "Education amoureuse" avec celui-ci:

SAM_1639

 

Il s'agit du premier roman de Katerine Pancol datant de 1979: Antoine et Sophie ont 20 ans et s'aiment, ils vivent ensemble "oui mais..." Mais Sophie ne veut pas être dans un carcan, elle veut son indépendance amoureuses, elle veut vivre... tout au long de ce livre, Sophie apprends tout simplement l'amour, de cette fameuse "crampe" et l'amour/haine en passant par l'ivresse amoureuse.

J'ai bien aimé ce petit roman que je trouve tout à fait actuel (mais bon la quête de l'amour est intemporelle aussi...)

Sinon, il me manque une catégorie, à savoir "amour classique", je voulais lire "La Dame au Camélia"....pour le prochain challenge peut-être...

Posté par a_meli_melow à 22:21 - Commentaires [1] - Permalien [#]

27 janvier 2014

De bien jolis "carnets"...

SAM_1591

SAM_1592

SAM_1594

 

que ces "Carnets de Cerise"! (de Joris Chamberlain et Aurélie Neyret)

Je suis tombée dessus par hasard et en l'ouvrant, les dessins m'ont tout de suite inspirée, j'ai pris les deux tomes d'un coup.

Cerise a 11 ans et veut devenir romancière...elle s'exerce déjà en tenant des carnets dans lesquels elle raconte les mystères qu'elle a percés. Le 1er tome (Le zoo pétrifié) est consacré à ce vieil homme couvert de peinture rencontré dans la forêt, mais quel est son secret? Le 2ème tome (Le livre d'Hector) parle de cette femme qui emprunte constamment le même livre à la bibliothèque, mais pourquoi?

Au fil de ses aventures, Cerise apprend qu'il faut partager ses sentiments et surtout ne pas négliger les êtres chers...J'ai particulièrement aimé le tome 2 qui est à la fois très émouvant et édifiant, et qui promet un tome 3 autour des relations de Cerise et de sa maman (on sent bien des non-dits qui j'espère nous seront révélés...)

Quand j'ai acheté cette BD, j'ai franchement pensé que cela sera une des 1ères que je mettrai entre les mains de mes enfants quand ils sauront lire...Mais Noémie a bien sûr été attirée comme un aimant par la couverture et les dessins, et nous avons déjà lu ensemble les deux tomes...Bien entendu, certaines choses lui passent encore au-dessus, mais l'histoire d'amitié entre Cerise et ses copines lui plaît beaucoup, tout comme la notion de tenir un carnet (je sens qu'elle va être comme sa mère quoi ^^)

Bref, je vous conseille cette jolie lecture et rien que pour les dessins, c'est un coup de coeur chez nous!

Posté par a_meli_melow à 15:34 - - Commentaires [6] - Permalien [#]



Fin »