mon blog-notes!

28 août 2015

Le livre de Perle

SAM_2334

 

Je n'étais que joie quand j'ai vu le titre sur le catalogue de ma médiathèque, pour me rendre compte ensuite qu'il fallait que je patiente, il n'était même couvert... donc prem's ^^

Ce livre me faisait tellement envie depuis les bons échos que j'ai entendu sur la toile. 

Ouvir ce livre, c'est s'ouvrir vers la poésie et le conte... Les 1ers chapitres sont perturbants car nous passons d'un monde à l'autre, d'un personnage à l'autre, sans vraiment encore saisir le lien, puis petit à petit tout prend sens et se met en place. 

Joshua Perle est banni d'un royaume et doit vivre sur la terre, là où on ne croit plus au conte de fées. Mais dans ce royaume, il y a laissé son amour, une fée qui a renoncé à son pouvoir pour l'aimer. Joshua va passer toute sa vie à réunir des preuves de son royaume pour retrouver son amour qu'il croyait perdu. 

Une histoire très dense, dont il faut demmêler les différentes strates mais même si on ne sait pas encore où l'on va, on se laisse porter par l'écriture de Timothée de Fombelle, la poésie qui se dégage de son imagination. 

Je vous conseille de lire la chronique de Saleanndre, elle exprime tout à fait mon ressenti lors de cette lecture.

J'ai hâte de pouvoir le faire lire à mes enfants (bon, je prends un peu d'avance là ^^)

Le livre de Perle, Timothée de Fombelle, éditions Gallimard Jeunesse

Posté par a_meli_melow à 10:47 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :


27 août 2015

Le retour du chat sur la couverture...

SAM_2333

 

Il y a quelques temps, j'avais découvert Gilles Legardinier (et ses chats sur la couverture de ses livres) avec Demain j'arrête  et j'avais envie de continuer à découvrir ses romans (et fermer les yeux sur ces chats^^).

J'ai lu Complétement cramé à la plage, une lecture qui s'y prêtait vraiment bien. Des chapitres très courts, une histoire plaisante. Je me suis très vite attachée à Andrew Blake, qui, à l'aube de la retraite,  quiite l'Angleterre et son entreprise florissante pour devenir majordome dans un domaine de la campagne française, avec pour patronne une veuve austère. Peu à peu on s'attache aussi aux personnages qui font vivre le manoir comme Odile la cuisinière suscpetible, Manon la jeune femme amoureuse ou Philippe le régisseur ronchon. Même le chat de la maison réserve des surprises.

La répartie des personnages et parfois la cocasserie de certains évènements nous font rire et j'avoue que les plats d'Odile m'ont souvent fait saliver. 

Et puis des petites phrases m'ont également touchée, certes pas d'une originalité déconcertante, mais elles ont passé un peu de baume sur mon moral (oui même à la plage, nous ne sommes pas à l'abri de mauvaises nouvelles, hélas...)

"Rire est encore le meilleur moyen de ne plus avoir peur"

"N'oublie jamais qu'un adulte n'est qu'un enfant qui a vielli."

"Avez-vous peur de la mort, Monsieur Blake? - Je ne crois pas. Mais je déteste l'effet qu'elle a sur la vie"

"Mais quelle que soit la petite éclaircie que je représente pour Yanis, n'oubliez pas que pour lui, à jamais, vous êtes le ciel tout entier".

Un bon roman "feel-good", qui remplit son rôle: faire du bien.

Complétement cramé, Gilles Legardinier, éditions Pocket

Posté par a_meli_melow à 10:46 - Commentaires [3] - Permalien [#]

20 août 2015

After

SAM_2331

 

Petit article à chaud cette fois-ci, avant de finir mes chroniques sur mes lectures estivales...

je me suis étonnée moi-même d'avoir eu envie d'acheter le 1er tome de cette saga que la masse s'est empressée d'aduler à la fin du printemps...Je n'ai pas lu Twilight, ni Fifity Shades car je savais pertinement que ça ne me plairait pas. J'ai jeté un coup d'oeil à After par curiosité et le début me semblait pas mal. Il l'est d'ailleurs...mais au bout de 150 pages, j'en ai eu ras-le-bol, vraiment. Toute cette histoire entre Tessa et Hardin est gonflante, ils se hurlent dessus puis se jettent l'un sur l'autre, voilà, c'est tout...j'ai lu quelques pages ici et là (on ne sait jamais, laissons une chance) et je n'ai pas eu de mal à comprendre qu'ils ont donc couché ensemble , que c'était divin pour elle mais que lui l'a humilié devant ses potes. 600 pages pour ça??? 5 tomes pour ça??? (et le 2ème fait 900 pages, oh my God!!)

J'ai bien voulu mettre mes préjugés de côté pour cette lecture, mais là, non, ce n'est pas du tout mon style, mais tant mieux si cela a fait le bonheur de beaucoup d'autres...d'ailleurs, je vais déposer mon exemplaire dans la boîte aux livres de ma ville, je ferai sûrement une heureuse. 

After, Anna TODD, éditions Hugo-Roman

Posté par a_meli_melow à 10:40 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

18 août 2015

Je peux très bien me passer de toi


Résultat de recherche d'images pour Je cherchais avant de partir encore un petit livre sympa, vous savez, cette lecture DE l'été, légère et qui met de bonne humeur?? 

Et bien je l'ai trouvée, avec ce roman de Marie Vareille. 

Je n'ai plus décollé de ma liseuse ni de mon transat, je n'étais là que pour Chloé et Constance, deux bonnes copines à la vie amoureuse plutôt catastrophique: l'une s'enchaîne vainement à son ex qui va se marier et l'autre, célibataire depuis plus de 2 ans, va prendre des cours de séduction...Consciente de devoir s'occuper une bonne fois pour toute de leur vie, elles vont conclure un pacte; Chloé va devoir s'isoler à la campagne, faire abstinence mais en même temps réaliser son rêve, et Constance devra coucher avec un inconnu dès le 1er soir...on peut très bien imaginer les aventures qui vont en découler!

Si le personnage de Chloé est moins surprenant par son côté "je veux m'assumer mais je suis sensible quand même", j'ai adoré Constance, jeune femme fan de Jane Austen (qu'elle pense pourtant reponsable de son échec sentimental...et oui, Mr Darcy, where are youu???), de Londres et de biscuits, mais tellement peu sûre d'elle. J'ai aimé son parcours déjanté mais surtout, surtout, son humour.

Vraiment Marie Vareille a su rendre attachantes ses héroïnes du début à la fin, et le fait d'alterner les points de vue de l'une puis de l'autre (ah, le journal intime de Constance, il se savoure!!) rend le tout très passionnant.

Une bonne bouffée d'air frais en somme!

J'avais envie de vous noter quelques extraits qui m'ont bien fait rire, mais je pense que l'effet ne sera pas le même hors contexte...donc à vous de lire ;) (si jamais en plus vous êtes déprimés par la rentrée...^^)

Je peux très bien me passer de toi, Marie VAREILLE, éditions Charleston

Posté par a_meli_melow à 12:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

14 août 2015

La cour des grandes

Résultat de recherche d'images pour  1er roman que j'ai chargé sur ma liseuse pour les vacances, après avoir eu déjà un petit coup de coeur en ayant lu quelques pages en librairie, il faut dire que la couverture capte l'oeil.

Nous suivons les aventures de quatre amies de longue date: Mathilde, Eva, Alice et Lucie, fin de la trentaine, parisiennes, working-girl, mamans, femmes et amantes. Le roman s'ouvre sur leur dernier jours de vacances et suit le cours de l'année scolaire.  - Cette année qui rythme inlassablement la vie des parents, le 1er septembre étant parfois plus fêté/ pleuré / haï que le 1er janvier...(non?) -

Ces quatre femmes vont donc tenter de se "dépatouiller" avec les aléas de la vie, leurs envies, leurs ambitions, leurs émotions. Comment concilier vie active, amour maternel et amour pour toujours, là est le noeud de tous leurs problèmes: vouloir/ devoir être parfaite en tout ne peut que mener à la crise de nerf et elles vont devoir faire quelques choix (voulus ou pas...)

J'ai vécu quelques jours avec ces filles, vraiment: en moi a raisonné tourà tour un peu de Mathilde, Alice, Lucie ou Eva car elles m'ont rappelé beaucoup de sentiments (désarroi, immense bonheur, colère, doute, peur et j'en passe) que j'ai éprouvé avec la découverte de la maternité, avec mon couple à ce moment là de ma vie. Mais par certains traits de caractère ainsi que leur train de vie, je me sentais aussi plus éloignée (et de ce fait beaucoup mieux dans mes pompes que chacune d'elle - on relativise et c'est revigorant quelque part ^^). 

Je ne veux pas écire plus sur Mathilde (dont je me suis sentie la plus proche) et les autres, le livre est riche en rebondissements et péripéties, on en sort divertie et détendue - comme une bonne soirée entre copines, je ne peux que vous conseiller de vous faire votre propre avis.

 

Et les hommes?? Ah...oui...les hommes de l'histoire, ceux -là même qui déclenchent crise de nerf et grossesse...et bien ils sont malmenés, tête-à-claques égoïstes et peu communicatifs (j'aurai pu gifler Max à plusieurs reprises, quant aux dîners quotidiens de Vincent et Eva, n'en parlons pas, Adrien n'est pas mieux, il n'y a que Christophe qui paraissait plus à son avantage - sauf son avis sur l'éducation des enfants - quoique... N.B: je vous laisse lire qui est le mari de qui hein)

C'est pour ça qu'ils ont un tome 2 rien qu'à eux,  Les Jeux de garçons, paru également chez JC Lattès. (oui, si j'avais eu le wifi là-bas, je l'aurai téléchargé de suite...) - j'ai hâte de lire ça!

 

Adèle BREAU, La Cour des grandes, éditions JC Lattès

Posté par a_meli_melow à 08:13 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :



13 août 2015

Retour de vacances...

SAM_2185

 

Quelques jours pour s'y préparer, et ensuite quelques jours pour s'en remettre...et voilà presque un mois que je n'ai rien posté ici!  J'ai réfléchi à la manière de revenir car j'ai pas mal d'articles sous le coude mais après tout, un petit bilan de ce que j'ai lu pendant ces deux semaines est quand même une belle entrée en matière ^^

Dans ma valise j'ai donc mis ma liseuse avec quelques romans et 2 romans poches et j'ai pu lire:

Résultat de recherche d'images pour "complètement cramé"Résultat de recherche d'images pour "coeur mandarine"Résultat de recherche d'images pour "la cour des grandes roman"Résultat de recherche d'images pour "je peux très bien me passer de toi livre"Résultat de recherche d'images pour "un baiser pour la nuit"

5 livres en deux semaines, oui, c'était un plaisir de prendre enfin le temps de lire, et ce plusieurs fois dans la journée, dans des endroits différents. Globalement, mes lectures ont vraiment été très bonnes, j'ai passé de bon moment avec tous ces livres, et avant qu'un article arrive pour chacun d'eux ou presque, je peux tous vous les recommander.  

Et vous, vos vacances vous permettent-elles de lire? 

A bientôt pour les chroniques et autres petits articles!

Posté par a_meli_melow à 15:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

17 juillet 2015

Amours compliquées...

SAM_2149

 

Avec cette chaleur, on ne peut que lire...et cette canicule fait un bien fou à ma PAL, je peux vous le dire!

J'ai commencé officiellement mes vacances avec L'Eté du cyclone de Beatriz Williams (le mot "été" dans le titre... que voulez-vous^^) L'histoire est celle   de Lily et se déroule aux Etats-Unis, en 1931 et 1938. 1931: Lily et sa meilleure amie Budgie étudient à l'université. Lily tombe follement amoureuse de Nick Greenwald...1938: Lily passe ses vacances à Seaview avec sa mère et sa petite soeur de 6 ans, Kiki...et retrouve Nick, marié entre temps à Budgie. 

L'intrigue principale est donc de savoir ce qu'il s'est passé en 1931-32 pour que Nick et Lily ne soient plus ensemble, et l'auteur nous mène assez loin en bateau, sème des fausses pistes, qui font de la lecture un moment agréable et parfois palpitant. J'ai juste eu un problème avec le personnage de la mère de Lily, qu'on ne voit jamais, qui ne prend jamais la parole, tout juste à la fin et encore...on ne sait même pas ce qui est advenu d'elle...je trouve cela dommage d'avoir sous-exploité ce personnage, pourtant pillier de l'histoire!!

J'ai enchaîné par un livre qui est das ma PAL depuis un certains temps, La dernière lettre de son amant de Jojo Moyes

SAM_2151

Comme le précédent roman de Moyes (avis ici) j'ai lu la version allemande, tout simplement parce que la couverture est magnifique (et en ce moment, Outre-Rhin, ils sont fortiches!!). Et puis en Allemagne, qui ne connaît pas Jojo Moyes??? alors qu'en France, son succès est plus discret.

Pourtant, à nouveau, voilà un roman qui tient ses promesses... Jojo Moyes nous emmène à nouveau dans deux époques différentes. 1960: Jennifer Stirling a tout pour être heureuse: un mari bien placé et qui gagne très bien sa vie, une belle maison, des amis chics...mais son coeur va appartenir à un autre.

2003: Ellie est journaliste, a une liaison avec un homme marié, a tout de la working-girl moderne et sans complexes. Mais cet adultère la plonge dans une  incertitude qui met en péril sa place au journal. Pour l'écriture de son article, Ellie se rend aux archives et tombe sur une lettre d'amour. Elle décide de rechercher à qui appartient cette lettre et surtout, quel a été le destin de ces deux amants. Puis le roman s'ouvre sur Jennifer: elle a à l'hôpital suite à un accident de voiture...

La plus grosse partie du livre est concentrée sur l'histoire de Jennifer et de son amant - son identité nous est révélée goutte à goutte, au fur et mesure que Jennifer retrouve la mémoire. J'ai beaucoup aimé la façon dont on plonge dans les années 60, l'ambiance, la mode, les sentiments des protagonistes et des personnages secondaires. Jennifer est un personnage auquel on ne peut que s'attacher, elle qui va vivre tellement d'émotions mais également suivre le cours de son temps et s'émanciper, comme tant d'autres femmes ces années là. Mais mon personnage préféré reste l'amant de Jennifer, parce-qu'il exprime tant de sincérité et parce-que ses lettres sont belles, il faut le dire. Le personnage d'Ellie reste pour moi secondaire, juste l'impulsion qui fait démarrer et terminer l'histoire, mais ses soucis amoureux m'ont peu marqué à vrai dire. Reste la structure du roman, que je trouve vraiment bien ficelée, même si au début chaque chapitre change de perspective (avant l'accident de Jennifer- après l'accident) et/ou de personnages, ce qui fait qu'on s'y perd un peu..mais une fois l'identité de l'amant révélée, c'est limpide.

Pour finir, je vous conseille (chaudement haha!) ces deux lectures pour cet été si vous aimez les histoires d'amour jolies mais compliquées, les allers/retours d'une époque à une autre. Par contre, ne faites pas comme moi et ne les lisez pas à la suite, car avec le recul j'ai eu tendance parfois à mélanger les deux histoires (les deux héroïnes sont très proches de caractère...)

L'été du cyclone, Beatriz Williams, éditions France Loisirs

Eine Handvoll Worte/ La dernière lettre de son amant, Jojo Moyes, éditions Rowohlt (Milady en France)

Posté par a_meli_melow à 16:27 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

13 juillet 2015

Point BD

SAM_2142

 

Je l'ai déjà dit, la BD n'est pas mon genre de prédilection mais de temps en temps j'aime pourtant me tourner vers le dessin et les planches et découvre alors de jolies pépites. Mon fournisseur officiel est la bibilothèque de ma ville et dernièrement je suis partie avec 3 BD sous le bras, et elles m'ont toutes charmée.

- Le guide du mauvais père de Guy Delisle (éditions Delcourt):

SAM_2145

SAM_2143

 

Je l'avais déjà lue avant de sortir de la bibliothèque...mais je devais absolument le faire lire à mon mari, car je l'ai plus d'une fois reconnu dans les réflexions de ce papa loin d'être parfait mais très attachant. Qu'il essaye de se dépatouiller d'une bourde sur le Père Noël ou d'inculquer les "bonnes" manières à sa fille, on passe un très bon moment en sa compagnie (la 1ere histoire est une spéciale dédiace à mon cher et tendre ^^)

- N'embrassez pas qui vous voulez, de Marzena Sowa et Sandrine Revel (éditions Dupuis):

SAM_2147

 

Là l'histoire est beaucoup plus sombre: nous sommes sous le régime stalinien et Viktor tente d'embrasser sa petite voisine lors d'une énième projection de propagande stalinienne., mais celle-ci ne se laisse pas faire...A travers les conséquences de cet acte enfantin, c'est le système communiste qui est dénoncé..." On peut tout penser mais on ne peut pas tout dire", voilà ce que les enfants apprennent du monde des adultes. Une belle lecture qui nous laisse méditer sur la vérité: " c'est comme une paire de fesses. Chacun la sienne". Et le poème qui clôture la BD est magnifique.

- Hôtel Particulier de Guillaume Sorel (éditions Casterman):

SAM_2148

 

Deuxième rencontre avec Sorel pour moi après Les derniers jours de Stefan Zweig. Autant les dessins n'étaient pas un coup de coeur pour Zweig mais là, ça a fait "boum". Les planches en noir et blanc sont magnifiques...et j'ai été transportée par l'histoire! Il faut dire que la Bd s'ouvre sur le poème Ophélie d'Arthur Rimbaud qui est tout simplement beau et pourtant nous assistons au suicide de la jeune femme qui se prénome en fait Emilie. Si son corps est emporté par l'ambulance, son âme va rester hanter l'immeuble et assister au quotiden de ses habitants, tout en discutant avec un chat. De fait, Sorel transforme ce quotidien en petits contes fantastiques et érotiques, où le réel et le surnaturel se mêlent avec beaucoup d'élégance, rappelant aussi  quelque peu l'univers de Maupassant et de son Horla. Un ouvrage que j'ai pris autant de plaisir à lire qu'à regarder.

Posté par a_meli_melow à 13:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

08 juillet 2015

Amours

SAM_2140

 

Le titre promet déjà une belle lecture...Et l'histoire se passe en 1908 dans une maison bourgeoise. le mari est notaire, la femme Victoire attend de pouvoir enfanter, mais elle n'aime pas trop l'acte. Le mari Anselme va parfois satisfaire ses pulsions chez la petite bonne Céleste, qui doit attendre que "ça se passe". Le décor est un peu à la Madame Bovary, roman préféré d'ailleurs de Victoire. Mais Céleste tombe enceinte et tout s'emballe, le coeur de Victoire, le corps de Céleste. Et la décision tombe: le nouveau né sera celui du couple. Victoire découvre alors le lien charnel, faisant sauter son corset et les conventions sociales avec...

Un très joli roman, j'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteure aborde les thèmes de la féminité, du désir, de la maternité: le corps de la femme y est central mais sans vulgarité. La fin me laisse un peu dubitative, le choix que fait Céleste me laisse perplexe, je m'attendais à quelque chose de moins "trivial", mais l'auteur se rattrape avec un final très poétique. 

Amours, Léonor de Récondo, éditions Sabine Wespieser

Posté par a_meli_melow à 21:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

07 juillet 2015

Juin et son bilan

Le mois de juin est pour moi le mois le plus chargé professionellement et émotionnellement. A la fin des cours au lycée qui arrivent toujours trop tôt, aux  derniers conseils de classe de l'année se scuccèdent les surveillances pour le bac et les derniers cours au collège, les 1ers pots de fin d'année appellent les suivants,  prendre le train entre collègues pour aller chercher ses copies ("t'en as combien toi??), corriger ces fichues copies de bac puis aller au gala de danse, dire au revoir, bonne retraite, à bientôt peut-être, non je ne sais pas combien je ferai d'heures ici...et cette année se remettre d'une terrible nouvelle, de celles qui nous ébranlent et nous poussent à rechercher le soutien et la chaleur (oui même par temps de canicule...)

Non, le mois de juin n'est jamais facile...

Concernant mon bilan "lecture": cette fois ci cela me paraît beaucoup pour le peu de temps que j'avais, mais le livre a été ce mois ci surtout une façon de m'obliger à me poser et à prendre du recul.

Résultat de recherche d'images pour Résultat de recherche d'images pour Résultat de recherche d'images pour Résultat de recherche d'images pour Résultat de recherche d'images pour Résultat de recherche d'images pour Résultat de recherche d'images pour

7 livres pour ce mois-ci et très hétérogènes dans leur genre, même si la jeunesse prédomine cette fois-ci!

J'ai découvert le genre de la romance avec Lisa Kleypas: une petite nouvelle de 150 pages, loin d'être nunuche, se déroulant à Londres à la fin du 19ème siècle (j'adore cette période!). Une histoire très prévisible mais justement c'est de ça dont j'avais envie à ce moment-là, des personnages attachants et des dialogues convaincants,  des scènes d'amour bien amenées...bon, je vais pouvoir me lancer dans une de ses sagas alors!

Un petit roman jeunesse publié en Allemagne Anna und Anna, dont j'espère vraiment une traduction en France bientôt, tant l'histoire est émouvante: cette correspondance entre Anna et sa grand-mère Anna emplie d'amour, de nostalgie, d'espoir m'a touchée au coeur.

J'ai enfin sorti A l'encre russe de ma PAL et j'ai bien fait! Par contre, il n'est pas indispensable de lire La face cachée de Margo (le film est peut-être meilleur?)

Ce mois-ci j'ai fait également une lecture commune avec Saleanndre et enfin découvert le 1er tome du chef d'oeuvre qu'est A la Croisée des Mondes. Mais après ça, il m'a fallu beaucoup de légereté et la saga Les filles au chocolat est parfaite pour ça. Le 1er tome est vraiment girly, le 2ème l'est encore plus je trouve (ah ces ados avec leur histoires de garçons ^^) mais le récit s'emmêle avec une histoire dans le passé entre une jeune fille de bonne famille et un gitan, cela sauve le tout...Il paraît que les prochains tomes gagnent en maturité, à voir...

Posté par a_meli_melow à 10:47 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :