mon blog-notes!

15 mars 2015

Demain est un autre jour...

SAM_2047

 

Pour la petite histoire, j'ai failli m'acheter ce bouquin en version allemande, tant il fait parler de lui en ce moment outre-Rhin (et parce-que la couverture est magnifique) mais - heureusement- en lisant la 4ème de couverture, je me suis aperçue qu'il était dans ma PAL (grâce à ma soeurette ^^)...

"Qu'avez vous fait de vos rêves de jeunesse?" Forcément, une telle accroche ne peut que donner envie de savoir comment Brett Bohlinger va s'y prendre pour réaliser les oblectifs de sa "life list". En effet, endeuillée par la mort de sa mère, la jeune femme pense tout de même hériter de sa florissante entreprise de cosmétique et devenir PDG. Mais sa mère avait d'autres projets pour elle: si Brett veut toucher son héritage, elle doit remplir une liste d'objectifs qu'elle s'était fixée jeune adolescente, une liste que sa mère avait récupéré et précieusement gardée...Oui mais la femme que Brett est devenue ne correspond plus aux rêves de la jeune fille...ou bien si?

Je le dis tout de suite, c'est une lecture agréable, qui détend, on veut savoir la suite, bref, on se laisse emporter...mais je suis aussi un peu déçue: je m'attendais à plus d'émotions, à m'attacher aux personnages mais cela n'a pas été le cas. Si l'histoire n'est pas dénuée d'humour, elle est quand même emplie de clichés (oh la romance...bon, au moins, on ne sait pas tout de suite qui elle choisit ^^), le scénario avec les lettres manque de crédibilité (ou la mère de Brett est Mme Soleil...). J'ai été plus attirée par les personnages secondaires (Brad l'avocat- lui il est mon genre ^^- ou Sanquita, la jeune future maman sans domicile). Cependant, j'ai apprécié aussi le chemin que parcours Brett pour se détacher de sa classe sociale et tenter de devenir celle qu'elle souhaite vraiment être.

Bref, une jolie comédie romantique qui m'a quand même fait passer d'agréables heures de lecture.

Demain est un autre jour, Lori Nelson Spielman, éditions Pocket

Posté par a_meli_melow à 16:51 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :


13 mars 2015

Jane, le renard et moi...

SAM_2040

Je ne suis pas une grande connaisseuse en bande dessinée, celles que je lis sont souvent une lecture du "hasard". Celle ci était  mise en avant à la médiathèque, le titre m'a accrochée, je l'ai feuilletée, emportée, lue et aimée...

L'histoire est celle d'Hélène, qui est constamment moquée par les autres filles de sa classe, à cause de son poids entre autre...Hélène n'a pas d'amie mais elle aime lire, et sa lecture préférée est Jane Eyre. Elle traîne son mal-être et sa solitude, jusqu'à ce que son école participe à une immersion anglaise (nous sommes au Québec, au fait ^^) dans une sorte de camp de jeunes...On pense que l'histoire va virer au tragique, mais non. 

SAM_2041

SAM_2042

SAM_2043

Cette BD m'a touchée: parce-que les moqueries à l'école, on sait comment ça fait mal, le harcèlement est un thème récurrent dans le milieu scolaire et peut conduire à bien des drames.  Mais ici, avec beaucoup de retenue, de pudeur, on n' est ni  dans le drame, le tragique ni la vengeance...non, on est dans l'optimisme, le chemin vers l'acceptation de soi en dépit de ce que peuvent bien penser les autres, ce chemin sera long et difficile mais on trouvera une main tendue pour nous aider...C'est ce qui arrive à Hélène et j'ai refermé la BD très heureuse, parce-que "ça finit bien"...

 Jane, le renard et moi, Isabelle Arsenault et Fanny Britt, éditions  de La pastèque

Posté par a_meli_melow à 14:38 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

27 février 2015

Bilan du challenge Cold Winter...

challengecoldwinter14

 

Cette année, j'ai donc participé pour la 1ère fois au challenge Cold Winter, chez Et en plus elle lit.  Ma PAL choisie pour ce challenge était plutôt petite mais étant novice, je ne voulais pas avoir les yeux plus gros que le ventre ^^, mais finalement, j'ai terminé mon challenge déjà fin janvier. Voici donc un bref retour sur mes lectures. Je prévoyais

  • Avant d'aller dormir, S.J Watson (enfin je le lirai celui-ci!!) LU! le dernier de ma PAL, je suis très contente de l'avoir lu, rien que pour l'histoire. Plus en détail ici!
  • La Belle et la Bête, Madame de Villenuve (une version que je n'ai pas lue, j'ai hâte...) LU! La fin m' a beaucoup surprise, pas étonnant que Disney ait fait plus court...Plus en détail ici!
  • Le vase où meurt cette verveine, Frédérique Martin (je pense que celui-ci a le moins de rapport avec l'hiver...mais j'ai envie de lire cette histoire au chaud, je sens que je vais pleurer...) LU! j'avais vu tellement juste, j'ai pleuré...Plus en détail ici!
  • Les brumes de Riverton, Kate Morton (ici c'est le titre qui a guidé mon choix) LU! Pas du tout déçue, une belle histoire, idéale pour patienter avant la saison 5 de Downton Abbey! Plus de détail ici!
  • Nouveaux contes de Noël, Anne Perry (là, une évidence, encore faut-il le lire à la bonne période ^^) LU! pendant la période de l'avent...les nouvelles ne se valent pas toutes, mais j'ai été ravie de retrouver la plume d'Anne Perry! Plus de détails ici!

Je suis ravie d'avoir un bilan aussi positif, que de bonnes lectures!!

J'espère participer à  nouveau à ce challenge l'hiver prochain (j'ai déjà des idées, suis un peu dingo quand même...^^)

Posté par a_meli_melow à 16:45 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

24 février 2015

Le portrait de Sophie...

SAM_2018

 

Depuis le temps que cette auteure m'intriguait...il faut dire qu'en Allemagne, tous ses livres sont des best-sellers alors qu'en France, je ne l'avais jamais vu  dans les rayons de librairies (mais ces derniers temps sur la blogo, quand même). 

Ces deux livres sont sortis début janvier (en Allemagne donc) et j'en ai profité pour comprendre enfin cet engouement autour de Jojo Moyes, surtout que le résumé de l'histoire ne poouvait que m'attirer...vous me dites "Paris début du 20ème siècle", je cours...

Le 1er "opus" est une sorte de prologue au roman, il s'agit d'une nouvelle au départ ("Honeymoon in Paris"): En 1912, Sophie vient d'épouser le peintre Edouard Lefèvre et elle se rend compte que la vie bohème n'est pas toujours facile. En parallèle, en 1998, Liv est une anglaise en voyage de noces avec son mari, David, à Paris, ville du romantisme. Mais son architecte de mari ne l'est pas du tout. Cependant un portrait vu dans un musée va lui ouvrir les yeux.

Le 2ème est le roman ("The Girl you left behind") où l'on retrouve Sophie en 1916, chez elle à St. Péronne, au beau milieu de la 1ère guerre mondiale: son mari est au front, la ville est occupée par l'armée allemande, il ne lui reste plus que son restaurant "Le coq rouge " et un portrait d'elle, peint par son mari, auquel elle tient comme à la prunelle de ses yeux. Puis on retrouve Liv, en 2006 à Londres, son mari est décédé et elle n'arrive pas à faire son deuil. Son bonheur va subitemment être lié au portait de Sophie, que son mari lui a offert quelques années plus tôt.

Franchement, il est inutile de lire la nouvelle avant le roman, je trouve qu'elle apporte peu d'intérêt - si ce n'est de faire connaissance avec Edouard et David, pratiquement absents du roman. En plus, le tableau dont il est question pour Liv et David n'est pas le même que dans le roman, ce qui prête à confusion au début. Si la version française suit la version allemande et sort en 2 formats séparés, on peut facilement économiser l'acht du 1er.

Pour ce qui est du roman, il tient ses promesses. On est emporté par l'histoire de Sophie puis de Liv, même si les clichés ne sont pas évités: la façon dont se passe l'occupation de l'armée allemande, les rapports entre le commandant et la jeune française déterminée, cela est un peu vu et revu, et la façon dont Liv rencontre Paul aussi (cliché de la jeune femme en détresse, bonjour!). Mais j'ai aimé le lien que tisse les deux jeunes femmes à travers la plume de l'auteur qui nous fait voyagé d'une époque à une autre ( c'est quelque chose que j'aime beaucoup dans un roman, le mélange des temps et des époques...)à travers ce fameux portrait. On ne s'ennuie pas une seconde, non pas que l'action soit d'un suspens inouï, mais grâce aux émotions ressenties par Sophie et Liv, dont on finit par se sentir proche, et à qui, au fil de la lecture, on ne souhaite que du bien. La fin est digne d'une comédie sentimentale américaine...mais j'avais envie et besoin de lire cela en ce moment, donc cela a été plutôt plaisant.

Au final, une jolie lecture qui m'a donnée envie de continuer à découvrir les histoires de Jojo Moyes ( en fait, j'ai déjà - depuis quelque temps - "La dernière lettre de son amant" dans ma PAL..)

J'espère que la traduction française sortira bientôt, j'ai essayé de glaner des infos sur le sujet mais rien de concluant pour l'instant...

Die Tage in Paris, EIn Bild von Dir, Jojo Moyes, éditions Rowohlt

Posté par a_meli_melow à 23:23 - Commentaires [1] - Permalien [#]

14 février 2015

Les fiancés de l'hiver

SAM_2016

 

Ces fiancés là, jamais je ne me serai arrêtée sur leur sort si je n'avais pas lu l'article élogieux de Margaud à leurs propos...

De une il s'agit d'une saga et les sagas et moi, ça fait bof. De deux il s'agit d'un univers fantastique et là, normalement, je passe mon tour (dois-je rappeler que je n'ai point lu Harry Potter, Le Seigneur des Anneaux, Narnia, Twilight tousatousa?;;;;) mais mais...

- la couverture était trop belle et il était à la médiahtèque

- Margaud m'a donnée envie de savoir ce qu'il arrivait à Ophélie

et voilà: j'ouvre timidement, je lis les 1ères pages et la magie opère, je suis transportée dans leur monde. D'abord chez Ophélie, sur Anima. Ophélie est une Liseuse, jeune, discrète et maladroite, cachée par son écharpe et ses lunettes (particularité non négligeable: elle passe les miroirs). Mais son existence paisible va être mise à mal par les Doyennes de son Arche qui veulent la marier à Thorn, jeune homme qui vient du Pôle. Ophélie va le suivre chez lui, dans un royaume où se côtoient illusions, hypocrisies et trahisons, où "le vernis brillant recouvre la crasse". Son sort entre les mains de sa belle-famille, Ophélie va endurer beaucoup d'épreuves, le plus difficile pour elle étant: à qui accorder sa confiance? Sûrement pas à son futur mari...

L'univers de Christelle Dabos est fascinant, des personnages principaux aux personnages secondaires,Roseline  la tante qui chaperonne Ohpélie, Bérénilde la tante hautaine de Thorn, Renard et Gaëlle, qui vont soutenir Ophélie, Archibald l'immoral... tout a une âme, du caractère. 

Me voilà bien, je voudrais savoir la suite rapidemment...mais il va falloir attendre car le tome 2 n'est pas encore sorti, zut! ^^

La Passe-Miroir Livre 1: Les fiancés de l'hiver, Christelle Dabos, éditions Gallimard jeunesse 

Je pense qu'au delà de l'histoire, cette lecture m'a ouvert d'autres horizons littéraires et m'a donné envie de sortir de ma zone de confort et de découvrir un peu ce genre fantaisie-dystopie: 3 autres débuts de saga sont donc arrivés sur ma PAL (après avoir lu diverses critiques et chroniques bien sûr^^), les connaissez-vous?

la-selection,-tome-1---la-selection-9454129782221140383la-trilogie-des-gemmes,-tome-1---rouge-rubis-171539-250-400

 

 

 

Posté par a_meli_melow à 12:21 - Commentaires [6] - Permalien [#]



08 février 2015

Avant d'aller dormir...

SAM_2013

 

C'est la bande-annonce du film qui m'a donnée envie....de lire le livre :) du coup, j'ai été influencée par le physique des acteurs, mais pour le reste, je n'en savais pas plus, à part que ce polar avait reçu de très bonnes critiques.

Alors pour être directe: on lit ce livre parce-qu'on veut savoir la fin. On veut savoir pourquoi Christine se réveille chaque matin et ne reconnait plus personne, ni sa maison; pourquoi son mari Ben doit lui apprendre chaque jour des faits de sa vie que son amnésie lui a volé, l'accident qu'elle a eu. 

"Je crois tout ce que mon mari me dit, et ensuite je ne crois plus rien. J'ai confiance en lui, puis plus du tout. Rien ne paraît réel, tout semble inventé. Même moi."

Au début, j'ai eu un peu de mal, avec le style (pourquoi les couples américains sont si vulgaires entre eux dans les polars??), avec le journal de Christine, les informations qu'on apprend plusieurs fois, et surtout, ce huis-clos: 3 personnages, Christine, Ben et le Dr Nash. On étouffe un peu...puis la machine se met en route, on remarque des petites choses qui nous dérangent,on se prend à l'intrigue qui est tout de même très bien ficellée et on veut savoir.

Bref, un bon polar américain qui nous emporte dans son intrigue. Quant au film, je ne pense pas le voir, car ce qui tient tout l'intêret de l'histoire, c'est justement la fin. 

 

Avant d'aller dormir, S.J Watson, éditions Pocket

 

C'est ce livre qui clôture mon challenge Cold Winter de cette année!

challengecoldwinter14

Posté par a_meli_melow à 15:12 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

04 février 2015

Je joue!

Je ne participe pas souvent à des "concours" (et dieu sait si les réseaux sociaux en sont saturés, on pourrait jouer pour tout et n'importe quoi/qui tous les jours!! la vie est une loterie ma bonne dame!)

mais Pretty Books a été l'un des blogs découverts lors de ma remontée à la surface de la mer des blogs et qui a nourrit cette envie de lectures qui m'est revenue. J'aime beaucoup lire ses articles, elle partage son goût pour la lecture avec des mots justes, simples mais qui donnent envie d'aller ouvrir le bouquin dont elle parle.

Donc, je participe volontiers au concours qu'elle organise pour fêter les 2 ans de son blog:

10947854_428820030608356_1865450725_n

(photo provenant de son blog) un de ces 4 beaux livres est à gagner (c'est vrai que ma PAL meurt de faim...hm) moi je joue pour La Biblitohtèque des coeurs cabossés ou bien La colline aux esclaves...

je vous mets le lien vers l'article dédié au concours (clic sur la photo) mais si vous ne connaissez pas encore ce blog, vous aurez sûrement envie de vous y balader ;-)

moi, j'arrête là et je croise les doigts^^

Posté par a_meli_melow à 10:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

28 janvier 2015

Emotions adolescentes...#2

SAM_2005

Après Le poison d'amour , j'ai lu Dix-sept ans de Colombe Schneck. Dans ce récit autobiographique, l'auteure nous raconte comment, sous l'impulsion des propops d'Annie Ernaux sur l'avortement, elle a subit cet "évènement". 

Colombe, en 1984 est une fille de 17 ans libre: libre de ses mouvements, de ses choix, de ses amours. Elle a 17 ans et elle a un amant et la vie est belle...jusqu'à ce qu'elle se rende compte qu'elle est enceinte, à un mois du bac. Sa décision va de soi, elle avortera. Elle se rendra  compte comment elle bénéficie du combat de Simone Veil pour la légalisation de l'IVG. Mais elle se rend compte aussi que ce n'est pas un acte anodin, son père les prévient, elle et son petit ami, ils en seront marqués...et oui, cette absence/présence suit Colombe dans sa vie. 

Par une écriture simple, sans fioritures, Colombe Schneck nous fait vivre cette période de son adolescence, où elle a basculé dans le monde adulte, perdu son insousciance. "L'absent" l'a aidé à devenir femme, à faire ses choix, mais il est toujours là...Un récit juste, qui démontre combien il ne faut- surtout pas! - retourner en arrière.

Dix-sept ans, Colombe Schneck, éditions Grasset

 

Pour continuer mon fil rouge, je lirai Pas assez pour faire une femme, de Jeanne Benameur

Posté par a_meli_melow à 17:51 - Commentaires [3] - Permalien [#]

26 janvier 2015

Emotions adolescentes...#1

Assez souvent, j'aime me faire une petit fil rouge dans mes lectures (défaut qui me reste de mon cursus littéraire sans doute...) et parfois je m'en rends compte après que quelque chose tient mes lectures ensemble. Ici il s'agit de l'émoi de l'adolescente, la jeune fille aux portes du monde adulte, qui y sera plongée tôt ou tard, de façon douce ou brutale.

SAM_2006

 

"Elle souffre d'amour-propre, pas d'amour. Elle rage d'avoir perdu la face."

Pour commencer, j'ai renoué avec Eric-Emmanuel Schmitt, que j'avais vraiment délaissé depuis ma déception de La femme au miroir. Frileuse, j'ai tourné autour de ses nouveaux écrits pour finalement me décider à lire Le poison d'amour.

Julia, Colombe, Anouchka et Raphaëlle sont quatre adolescentes, qui entrent en première et  sont les meilleures amies du monde. Mais voilà, les garçons et l'amour vont malmener cette amitié de quatre jeunes filles en quête d'identité: qui suis-je pour valoir la peine d'être aimée? Voilà ce que se demande chaque adolescente. Il est difficile de s'aimer soi-même à 16 ans et en même temps, c'est à cet âge que se découvre le corps et le coeur de l'autre. E.E Schmitt décrit merveilleusement cela à travers chaque jeune fille qui se livre dans son journal intime:

"Dire "oui" à un garçon, c'est facile". Se dire "oui" à soi-même, ça coûte."

"Comme je dégringole de haut! Alors que depuis ma naissance je me croyais exeptionnelle, je découvrais en face de lui combien j'étais ordinaire. Une fille pareille aux autres. Aussi gourde que le troupeau. Voire plus..."

"J'appréhende ce qui va sortir un jour de moi. On croit se connaître alors qu'on discerne juste une silhouette au loin."

L'écriture d'E.E Schmitt est juste délicieuse, un plaisir de le relire, j'aime tellement sa plume! Cette définition de l'amour m'enchante: "Le meilleur moment de l'amour n'arrive pas lorsque l'on dit "je t'aime", il réside dans le silence au milieu des draps, dans le frisson qui parcourt la peau, dans la veine qui palpite le long d'un bras, dans une lèvre rubis qui sourit, dans la pudeur sacrée qui, soudain, nimbe nos nudités"

Un roman qui m'a replongée dans mes émois d'adolescente, il faut le dire, même si la fin arrive vite - et brutalement.

Le seul défaut vient de sa qualité: la langue et le style dans lequel s'expriment les jeunes filles font quelque peu perdre à l'histoire sa crédibilité: Colombe se préoccupe de paraître "faisandée" auprès de ses amis...j'ai du mal à imaginer mes élèves utiliser ce registre là (et j'imagine bien ce qu'elles diraient à la place ^^)...mais tant pis, la lecture n'en est que plus agréable!!

Le poison d'amour, Eric-Emmanuel Schmitt, éditions Albin Michel

 

Posté par a_meli_melow à 08:13 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 janvier 2015

La Belle et la Bête

SAM_2002

 

 "Le monstre se fit entendre. Un bruit effroyable, causé par le poids énorme de son corps, par le cliquetis terrible de ses écailles et par des hurlements affreux, annoncça son arrivée"

Nous sommes loin du film de Disney que ma fille regarde en boucle en ce moment...Je n'avais jamais lu la version "classique" de ce conte et je n'ai pas vu non plus la version filmée sortie l'année dernière au cinéma.

Donc je me suis plongée avec plaisir dans cette langue française fignolée, lourde de mots, propre à l'époque de Madame de Villeneuve, à savoir le 18ème siècle. Une lecture vraiment agréable jusqu'à ce que Belle découvre le Prince. Ensuite nous sommes emportés dans une histoire de fées-bergère-reine quelque peu tirée par les cheveux et surtout superflue!! Pas étonnant qu'il ne nous soit resté que le principal, l'histoire d'amour entre la Belle et la Bête. 

Un classique à lire tout de même pour la beauté de l'écriture, des descriptions et du conte du lui-même.

La Belle et la Bête, Madame de Villeneuve, éditions Folio

Une nouvelle lecture pour le challenge 

challengecoldwinter14

Posté par a_meli_melow à 18:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :



Fin »