Au moins, grâce aux microbes qui m'ont pourri le mois de mars, j'ai pu lire ;-)

 

32129393_6709131

photo du net car livre déjà rendu à la bibliothèque

 

Je pense que l’histoire est bien connue grâce au film – dont je n’ai vu que la bande annonce mais qui m’a quand même aidée à plonger dans l’atmosphère de l’époque - : ce roman à trois voix (celles d’Aibeleen et de Minny, les domestiques noires et celle de Skeeter, la jeune journaliste blanche) m’a captivé, je l’ai emporté partout, chez le médecin, pour surveiller le bac blanc, au petit-déj…Un bon gros roman qui transporte mais qui fait également réfléchir à cette époque pas si lointaine, au rapport à l’autre aujourd’hui mais aussi à la condition des jeunes femmes de l’époque qui faisaient des études pour trouver un mari et ensuite s’occuper des enfants et de l’argenterie !

 

P1050271

 

J’avais été subjuguée par Ce que je sais de Vera Candida, je l’ai moins été par ce roman là, l’intrigue n’est pas passionnante, c’est  plutôt  une observation à la loupe des émotions des personnages : désir de fuir,désir d'amour…Fuir la cage dorée, la fille a osé (forcément, elle s’appelle Paloma), la mère a fui la misère pour cette cage dorée où elle n’est pas si heureuse…et ce lieutenant (moi, je pense qu’il doit être super sexy ;-) ) que fuit-il ? En tout cas, le titre colle superbement bien au contenu et j’ai retenu la jolie phrase de Paloma :

« C’est ce que j’ai à vivre, chaque chose en son temps »

 

P1050272

 

Je suis tombée dessus par hasard à la bibliothèque et du coup j’ai découvert le blog, des scènes du quotidien un peu girly mais pleines d’humour (moi je me suis bien reconnu dans « je suis à la mode…et je survis !)