Pour "La BD fait son festival 2015" organisé par PriceMinister, j'ai chosi de lire

SAM_2060

 

Rose se rend chaque été au même endroit avec ses parents et retrouve son amie de vacances Windy. Rose et Windy sont au seuil de l'adolescence, Rose étant un pleu plus agée que Windy. Et cette BD raconte sur 300 pages, ce seuil, cette frontière qui craquèle entre la naïveté de l'enfance et les problèmes du monde adulte. Windy veut toujours regarder des films d'horreur avec Rose, pour prouver peut-être qu'elle est grande mais elle reste encore très naïve dans ses jeux et sa façon d'observer les grands ados et leurs problèmes. On sent que Rose se sent déjà plus proche de ces jeunes plus âgés qu'elle mais elle est aussi confrontée au problème de ses parents. Les ados parlent de façon très crues, ce qui représentent bien qu'ils sont passés de "l'autre côté" mais n'y sont pas encore du tout à l'aise.

Cette BD n'est pas du tout prolixe, les belles illustations parlent d'elles-même, (surtout concernant le mal-être de la mère de Rose) et je trouve même surprenant ce que le dessinateur arrive à faire passer en une seule planche...

SAM_2061

SAM_2063

SAM_2062

 

Je ne trouve pas d'autres mots pour parler de cette BD car ce qu'en dit Craig Thompson la résume avec une très grande justesse: "Cet été-là avance en chancelant sur la ligne de faille de la préadolescence, quand la naïveté confortable de l'enfance s'estompe, laissant place aux sombres complexités de la vie adulte." 

Comme lui, je peux dire que "j'ai adoré ce livre" et ma note serait de 18/20

 

Cet été-là, Jillian Tamaki et Mariko Tamaki, éditions Rue de Sèvres

Et merci à PriceMinister pour l'envoi et à Sandrine pour m'avoir fait passer l'info