SAM_2363

 

Evidemment que je me gardais ce livre dans ma PAL pour l'automne ^^

"C'est beau comme un classique" dit Claire Julliard en 4ème de couverture...il ne m'en fallait pas plus (d'ailleurs - parenthèse - Saleanndre a consacré un superbe article à son parcours avec les classiques et cela m'a donnée envie de lui faire écho dans un prochain article - je referme la parenthèse)

Le livre s'ouvre sur Marie, employée dans un ferme pour les travaux ménagers, au tout début des années 50. Puis nous quittons Marie pour faire la connaissance des autres habitants du village, les Vuillard, les Laribière, les Lamaury...Tour à tour nous sera compté la jeunesse des parents, leur mariage, le vécu de leurs enfants, sans qu'un personnage principal n'émerge. L'auteure accorde le même egard et la même délicatesse à tous ses personnages, quelque soit leur âge ou leur rang social.

Mais cette absence de fil conducteur m'a un peu perdue je l'avoue (heureusement qu'il y a un arbre généalogique à la fin du livre!) car d'un chapitre à l'autre on pouvait glisser d'un personnage à l'autre, à la guise d'une rencontre, d'un évènement ou d'un souvenir. On suit  leur quotidien sur trois générations, avec la 1ère moitié du XXème siècle et ses deux geurres en toile de fond.

Cependant il s'agit d'une belle fresque sociale, (qui m'a souvent fait pensé à Flaubert) où les femmes et les hommes sont engluées dans un mariage maussade, où les conventions de l'époque n'offrent que peu de perspectives.: Marie, Marianne, Solange, Michelle, pour toutes le destin semble voué à l'échec, seule Juliette est porteuse de l'espoir à la fin....ou de l'éternel recommencement....

Le fait qu'aucun caractère fort ne se dégage de ce roman a certes ralenti ma lecture mais je pense que Mai en automne reste une lecture agréable, surtout si on aime le style des classiques.

Mai en automne, Chantal Creusot, éditions Zulma