SAM_2380

Ce livre ne peut se lire que le poing serré, ce livre ne peut se lire que d'une seule traite. Ce n'est pas une lecture que l'on peut interrompre, puis reprendre, pas une lecture divertissante. Mais nécessaire...

Ici on ne recherche pas le plaisir de la littérature, c'est impossible. C'est une histoire poignante, tellement! On se prend cela dans la figure...mais comment peut-on lire dans son fauteuil " d'autres s'en chargeront, on a fait de notre mieux."???? "j'ai finalement appris que l'affaire avait été classée en octobre, fautes d'éléments suffisants. je me suis sentie d'un coup très seule"

Diana, 8 ans, a disparu. Tour à tour les différentes personnes de son entourage s'expriment: la grand-mère, le frère, les cousins, la tante, l'institutrice, la directrice de l'école, le gendarme, l'assistante sociale...Chaque mot qu'ils ont à propos de Diana nous permet de nous la représenter distinctement, cette petite fille que ses parents qualifie de "maladroite", qui aurait "une grave maladie", de"graves séquelles" pour expliquer les marques qu'elle porte sur son corps.

C'est une lecture nécessaire d'une histoire qu'on a entendue plus d'une fois à la radio, lue dans les journaux...un "fait divers"... Parce que malheureusement il y a tellement de Diana dans ce monde...et ce sujet me donne à chaque fois une rage folle contre ceux qui ne "voient" pas car ils ne veulent pas voir...

Je regarde ma fille sourire et danser...elle va avoir l'âge de Diana....

La maladroite, Alexandre Seurat, éditions du Rouergue

Merci à Priceminister de m'avoir permis de lire ce livre